La carte collaborative des points éco-citoyens de France !

Disponible sur Google Play
Disponible sur PlayStore

Une carte écologique et citoyenne

Eco‐map répertorie tous les points éco‐citoyens de France sur une seule carte. Les points sont répartis en fonction de 12 catégories :

  • Poubelles de verre
  • Stations de location de voitures électriques
  • Stations de location de vélos
  • Déchèteries
  • Composts
  • Relais vêtements
  • Aires de co‐voiturage
  • Containers de tri sélectif
  • Bennes à cartons
  • Pedibus
  • Bornes de recharge pour voitures électriques
  • Divers

Une action de tous pour l’environnement

Cette carte éco‐citoyenne se complète grâce à un système de CrowdData : se sont les données remontées par tous les citoyens qui, unies, constituent une carte précise et fidèle ! Participer à l’agrémentation de cette Eco‐map est très simple : tous les citoyens peuvent apporter leur pierre à l’édifice en téléchargeant l’application mobile CityLity sur Android ou sur iOS.

Ensuite, où qu’ils soient, les utilisateurs peuvent signaler en 3 clics tous les points éco‐ citoyens qui les entourent ou qui se trouvent sur leur chemin. Automatiquement géolocalisés, ils n’ont plus qu’à sélectionner la catégorie du point éco‐friendly, le prendre en photo et ajouter des détails si besoin. Les points s’ajoutent au fur et à mesure sur Eco‐map qui les répertorie tous en fonction de leur localisation géographique.

Eco‐map offre plusieurs tris possibles pour que l’information soit claire et ludique :

  • L’utilisateur peut sélectionner la ou les catégories de points qu’il souhaite voir afficher sur la carte
  • L’utilisateur peut également trier par chronologie : s’il déplace le curseur au fil des mois, il voit apparaître l’évolution du nombre de points répertoriés.

Une impulsion en faveur de l’écologie et du développement durable pour les villes

Construire une carte qualifiée de tous les points eco‐friendly de France permet de sensibiliser les citoyens et d’encourager les villes à s’inscrire dans une démarche écologique. De manière ludique, Eco‐map permet de comparer et de mettre en compétition les villes de France. Cela permet d’inciter les citoyens à répertorier le plus de points écologiques pour placer leur ville en tête, et de donner aux villes une motivation supplémentaire pour devenir éco‐citoyennes.
Cette carte permet également aux citoyens, qu’ils soient résidents ou simplement de passage dans une ville, de retrouver l’information dont ils ont besoin : la poubelle de verre la plus proche ? Une borne de recharge pour voiture électrique à proximité ? Tout est sur Eco‐ map !
Cette accessibilité à l’information géolocalisée permet d’encourager le tri sélectif. Un citoyen, plutôt que de choisir la solution de facilité non écologique, peut trouver très rapidement les renseignements sur les poubelles de tris les plus proches et n’aura plus de réticence ou de perte de temps à être un bon éco‐citoyen ! Cette carte est actuellement disponible sur la France, mais nous espérons pouvoir très prochainement l’ouvrir à l’Europe puis à tous les pays du monde !

Un projet pour l’écologie initié par CityLity

Eco‐map est une carte créée par CityLity, une startup née en mai 2014 qui développe une application mobile : CityLity. Cette application est conçue pour faciliter le quotidien des citoyens, en les mettant en relation avec le gestionnaire du lieu dans lequel ils se trouvent : en ville c’est la mairie, et dans leur immeuble il s’agit du gestionnaire (syndic ou bailleur).

L’application est un moyen de communication et de diffusion de l’information :

  • Ascendante : l’utilisateur transmet de l’information au gestionnaire (déclaration d’incidents, demande d’intervention, etc.)
  • Descendante : le gestionnaire et les acteurs urbains (commerce, associations) publient de l’information pertinente à l’intention de l’utilisateur (notifications de travaux, planning d’évènements, etc.)
  • Transversale : localisé dans son immeuble, l’utilisateur peut échanger avec ses voisins (plateforme d’entraides, communication ciblée, etc)

En janvier 2016, l’application mobile a pris un tournant écologique en ajoutant une nouvelle fonctionnalité : « éco‐citoyen ». André May, co‐fondateur et président de CityLity, explique : « Suite aux réflexions autour de la COP 21, nous avons voulu donner à CityLity une dimension écologique à l’application et impliquer le citoyen dans cette démarche. À travers cette fonctionnalité, nous souhaitons l’aider à devenir un éco‐citoyen exemplaire et nous lui permettons de contribuer à l’aboutissement de cette première carte géographique éco‐ citoyenne ». En février 2016, déjà plus de 1000 points eco‐friendly avaient été répertoriés !